lundi 18 août 2008

Linda Fabiani, ministre des affaires étrangères, européennes et culturelles d'Ecosse : il est juste que la voix de l'Ecosse s'élève et soit entendue e

Interview réalisée à la veille du Festival Interceltique 2007 .

Le Festival Interceltique de Lorient commence ce vendredi 3 août et sera consacré cette année en grande partie à l'Ecosse; la délégation écossaise est conduite par Mme Linda Fabiani, nouveau ministre des affaires étrangrèes, européennes et culturelles du gouvernement nationaliste SNP dirigé par Alex Salmond, depuis mai dernier .


Députée SNP depuis 1999, Mme Fabiani a tenu à ce que l'Ecosse soit fortement présente en investissant près de 450 000 € dans le Festival Interceltique 2007 (soit la moitié de ce que le gouvernement écossais investit dans la Tartan Week à New York chaque année).

A la veille du Festival, Mme Fabiani a accepté de répondre à quelques questions de l'Agence Bretagne Presse.

ABP : Le nouveau gouvernement écossais dirigé par le SNP est en place depuis 2 mois. Vous êtes actuellement chargée de la culture. Quelle politique désirez-vous appliquer dans ce domaine et en quoi les mesures que vous pensez prendre vont-elles être différentes de celles du gouvernement travailliste qui vous a précédé ?

Mme Fabiani : « L'activité culturelle est un élément essentiel de la vie en Ecosse. Elle contribue à notre économie, à notre éducation et à l'essence même de notre société. La culture peut définir une nation ainsi que son identité. Toute politique culturelle future devra être capable de produire les avantages les plus larges possibles et je vais étudier très attentivement les différentes options disponibles pour veiller à ce que les politiques à venir reflètent cet objectif. Je prévois de faire sous peu une déclaration expliquant nos projets dans le domaine de la culture. »

ABP : Le gaélique compte parmi vos responsabilités. Quelle place pensez-vous donner à cette langue dans la vie culturelle ?

Mme Fabiani : « Le gaélique est un élément important de la vie culturelle écossaise et je désire accentuer son statut et son profil. Le gouvernement écossais ainsi que d'autres organismes offrent leur soutien à plusieurs groupes culturels gaéliques dont la contribution est importante dans ce domaine. Nous mettons également en œuvre un Plan National pour le Gaélique, dont les grandes mesures revêtent beaucoup d'importance pour le futur développement du gaélique en Ecosse. »

ABP : L'un des plus vieux slogans du SNP est « L'Indépendance en Europe ». En tant que responsable des affaires européennes, considérez-vous que ce slogan est toujours valide ? Sinon, quelle est votre stratégie ?

Mme Fabiani : « Nous cherchons à renforcer nos relations avec l'Union Européenne et considérons que l'Ecosse a beaucoup à offrir. L'Ecosse est une nation prospère et des liens solides avec le reste de l'Union Européenne sont indispensables pour nous développer en tant que nation. L'Ecosse est entourée de zones de pêche parmi les plus productives au monde, faisant de l'Ecosse l'un des plus importants pays d'Europe dans ce domaine. Il nous semble donc tout naturel que la voix de l'Ecosse se fasse clairement entendre sur ces questions. Nous encourageons de ce fait les Ministres écossais à mener les négociations de l'Union Européenne sur les pêcheries au nom du Royaume-Uni. L'Ecosse possède son propre système juridique qui diffère de celui du reste du Royaume-Uni et sur ce sujet, ainsi que sur d'autres affectant les Ecossais, il est juste que la voix de l'Ecosse s'élève et soit entendue en Europe. »

ABP : Pour de nombreux visiteurs , l'Ecosse est une véritable carte postale avec ses lacs , ses châteaux : vous ne trouvez pas cela un peu caricatural ?

Mme Fabiani : « L'Ecosse a beaucoup de chance de posséder des paysages aussi spectaculaires et d'être un pays aussi baigné d'histoire. Notre architecture, ancienne ou contemporaine, est très prisée et a produit des symboles emblématiques de notoriété mondiale. L'Ecosse est bien plus qu'un simple livre de belles images : nos établissements universitaires sont de niveau mondial, nous sommes fiers d'être le troisième centre financier d'Europe et d'abriter l'un des regroupements les plus importants et les plus dynamiques d'Europe dans le domaine des sciences de la vie qui emploie plus de 25 000 personnes. Chaque pays possède des domaines d'excellence dont il est fier et, en plus du monde des finances, Aberdeen qui est bien connue pour ses industries pétrolières et gazières s'est établie comme un centre mondial pour l'exploration et la production internationales. Notre économie bénéficie également du tourisme et nous offrons aux visiteurs une expérience culturellement riche et variée, unique à notre pays. »

ABP : Vous serez présente au Festival Interceltique de Lorient : que signifie pour vous la présence de l'Ecosse à ce festival et comment considérez-vous les relations entre l'Ecosse et la Bretagne ?

Mme Fabiani : « Le Festival de Lorient est un festival fantastique auquel nous sommes très heureux de participer. Je suis particulièrement impatiente d'y assister car ce sera ma première visite. J'ai eu l'occasion de découvrir celui de Quimper et de Douarnenez il y a quelques années déjà. Nous espérons que notre contribution par l'intermédiaire de l'Année de l'Ecosse ne fera que renforcer un événement qui est déjà en lui-même très réussi et qu'elle permettra aux visiteurs de goûter à un petit morceau d'Ecosse ici en Bretagne.

La Bretagne et l'Ecosse ont beaucoup en commun en termes de culture et de caractère et j'espère que le festival sera l'occasion de les resserrer. »

Propos recueillis par J.Y. Le Touze / ABP

Aucun commentaire: