lundi 18 août 2008

Pour le respect de nos droits et de notre culture



Ce premier dimanche du Festival Interceltique de Lorient a, comme chaque année, été riche d'événements dont la grande parade avec ses 4000 musiciens et danseurs qui s'est déroulée devant des dizaines de milliers de spectateurs et sous un crachin pour le moins rafraichissant .

Invitées remarquées de ce défilé musical et dansant, deux banderoles « Respect de nos droits et de notre culture » et « Défendre les pratiques amateurs, c'est assurer une culture vivante » à l'initiative du Conseil Culturel de Bretagne, de BAS, de Kendalc'h, de War 'l Leur, de Bretagne Réunie et de l'Institut Culturel de Bretagne.

Intercalées entre des bagad, ces banderoles et ses porteurs ont été chaleureusement applaudis tout au long du parcours.

C'est d'abord le danger qui pèse sur la participation des amateurs et bénévoles dans les manifestations culturelles populaires qui est au centre du débat. Le projet de loi en préparation mettrait fin à des festivals tels que celui de Lorient et bien d'autres en les transformant, s'ils en avaient les moyens financiers, en manifestations uniquement professionnelles (version optimiste) ou à leur disparation pure et simple.

Samedi, au cours du Championnat nation des Bagadoù, la pétition (voir pièce jointe) a recueilli des milliers de signatures comme auparavant au Festival de Cornouaille et l'intervention du président de Bodadeg ar Sonerion, Bob Haslé, fut applaudie fortement par les milliers de spectateurs.

Cette opération sera réitérée tout au long des fêtes et festivals de Bretagne à venir.

Aucun commentaire: