vendredi 12 septembre 2008

Rentrée catastrophique pour la langue bretonne : que se passe-t-il donc à Lorient ?

Communiqué de Mieux Vivre au Pays de Lorient

Comme nous l'avions prédit au printemps dernier, la rentrée 2008 à Lorient peut être qualifiée de catastrophique en ce qui concerne la langue bretonne.

Dans l'enseignement public, le feuilleton ubuesque de l'école de Merville continue avec le refus de l'administration de prendre en compte les inscriptions en filière bilingue d'une vingtaine d'enfants pour la maternelle et d'une quinzaine d'enfants pour le CP/CE1 malgré le soutien d'associations, de partis politiques et d'élus. Quel est ce système administratif qui ne tient compte ni des élèves, ni des parents, ni des élus ?

Dans l'enseignement catholique, c'est l'administration diocésaine qui ferme la seule filière bilingue lorientaise à Saint-Christophe qui comptait pourtant en 2007-2008 une cinquantaine d'élèves . Pour la première fois depuis 18 ans, l'enseignement catholique n'ouvrira aucune nouvelle filière bilingue cette année en Bretagne et le peu d'intérêt pour l'enseignement bilingue français-breton semble être désormais de mise au sein de l'enseignement catholique breton.

Conclusion : le nombre d'élèves en filière bilingue à Lorient est en forte régression par rapport à la rentrée 2007 .

A la rentrée 2007, sur les sites publics de Nouvelle-Ville et Merville, sur le site Diwan et sur les sites privés de St-Christophe et de St-Jo (collège), le total d'élèves dans les filières bilingues était de 193 élèves ( chiffre déjà en régression par rapport à la rentrée 2006) ; à la rentrée 2008 , sur les sites publics de Nouvelle-Ville et Merville, sur le site Diwan et sur le site privé de St-Jo (collège), le total s'élève pour le moment à 155 élèves, soit une diminution de 38 élèves …..

Pour mémoire, la ville de Lorient était déjà largement à la traîne dans le domaine de l'enseignement bilingue par rapport à la plupart des autres villes bretonnes.

Nous posons donc la question : que se passe-t-il donc à Lorient dont le maire a pourtant signé la charte « Ya d'ar Brezhoneg » ?

pour Mieux Vivre au Pays de Lorient

Daniel Mahé

Commission Langues et Cultures

Aucun commentaire: