jeudi 18 août 2011

Festival Interceltique 2011 : une plus grande présence de la langue bretonne

Question récurrente depuis des années, sinon des dizaines d'années, que la présence de la langue bretonne au Festival Interceltique de Lorient.

Tous ceux qui ont eu à s'occuper de cette question, de près ou de loin, les années passées, ont connu des situations très diverses, relevant plus du bricolage que d'une politique claire en la matière de la part de la direction du FIL.

Bien qu'ayant signé la charte "Ya d'ar Brezhoneg" il y a plusieurs années, les avancées furent minimes et ce n'est que depuis 3 ans que l'on voit les choses s'améliorer petit à petit.

Cette année 2011 a vu plusieurs initiatives qui ont renforcé la présence de la langue bretonne ; de plus, le directeur du festival, Lisardo Lombardía, est très clairement en faveur de ce renforcement.


Pour cette année, on peut tenter de faire une petite liste de réalisations :

– la nouvelle signalétique entièrement bilingue bien qu'imparfaite ;

– la présentation en breton sur plusieurs sites du festival ;

– une programmation largement ouverte à la langue bretonne au nouveau Dôme du FIL (artistes, cinéma, documentaires) ;

– une initiation à la langue bretonne dans les jardins de l'Hôtel Gabriel ;

– une journée consacrée à la langue bretonne et aux langues celtiques à l'Espace Paroles ;

– sans compter des spectacles bilingues comme "Glenmor, an disuj"

– ou "Chansons d'orgueil" ;

– ou encore les animations de l'école Diwan de Lorient ;

– ou encore la messe du FIL en langue bretonne ;

– le bilinguisme de la radio du FIL, etc.


Globalement, tout cela donne l'impression que la langue bretonne prend petit à petit la place qui devrait lui revenir ; certes tout n'est pas parfait, loin de là sur certains points, mais l'on sent un nouvel état d'esprit à ce sujet de la part du FIL.


Il y aurait sans doute quelques initiatives à prendre pour rendre cette présence plus claire et plus cohérente. Comptons sur le FIL et divers collaborateurs, personnes et associations, pour progresser sur cette voie


Aucun commentaire: