mercredi 18 janvier 2012

Pays de Galles: le Plaid Cymru sur la voie de la refondation


2011 aura été une année mitigée pour les nationalistes du Plaid Cymru. D'un côté, ils auront applaudi au succès du referendum donnant de nouveaux pouvoirs à l'Assemblée nationale galloise ; de l'autre, les élections du printemps auront laminé le Plaid Cymru qui aura perdu 5 sièges au Senedd (1) passant pour la première fois derrière le Parti Conservateur gallois.

Cette situation paradoxale qui voyait le parti porteur de « l'idée galloise » fortement diminué alors que le Pays de Galles se dotait du statut le plus avancé de son histoire contemporaine a poussé la direction du Plaid Cymru à lancer une large réflexion pour une sorte de refondation du parti nationaliste.

Février prochain verra l'élection d'un nouveau leader, le précédent, Ieuan Wyn Jones, ayant décidé de se retirer après l'humiliante défaite du printemps 2011.

C'est dans cette perspective que le rapport Moving Forward (« Aller de l'avant ») vient d'être présenté ce 17 janvier après plusieurs mois de consultations et de réflexions.

Le rapport indique notamment que le parti gallois devrait clarifier son positionnement sur les institutions futures du Pays de Galles et que le Plaid demeure pour de nombreux électeurs le parti des Gallois parlant gallois alors que le Labour se présente comme le parti de tous les Gallois.

Le rapport suggère, parmi 95 mesures, que le parti explique clairement sa vision sur l'indépendance du Pays de Galles dans le cadre de l'Europe et qu'enfin il est sans doute temps pour le Plaid Cymru de changer la version en anglais de son nom pour devenir le Welsh National Party (parti national gallois) au lieu de The Party of Wales (le Parti du Pays de Galles) : par ailleurs , les rapporteurs soulignent aussi la nécessité d'expliciter la formule « socialisme décentralisé » qui ne diffère guère des positions travaillistes.

Globalement, le rapport regrette le manque d'image claire du Plaid Cymru et le peu d'audace de son positionnement politique. Traçant un parallèle avec l'évolution du SNP écossais, les rapporteurs appellent à une refondation du mouvement gallois.

Dafydd Iwan, ancien président du Plaid et chanteur bien connu, a accueilli favorablement ce rapport soulignant la nécessité pour le Plaid d'avoir une position ferme en faveur de l'indépendance galloise et d'englober dans sa nouvelle dynamique l'ensemble des habitants du Pays de Galles, galloisants et non-galloisants. Le nom proposé de Welsh National Party lui semble particulièrement porteur de ce que pourrait être la nouvelle stratégie du Plaid Cymru.

(1) Le nom en gallois de l'Assemblée nationale galloise

Aucun commentaire: