vendredi 8 février 2013

De l’importance économique d’avoir une véritable TV pour la Bretagne


Sur ce dossier d’une TV pour la Bretagne, on connaît tous les arguments culturels et linguistiques qui à eux seuls justifient que notre pays dispose d’une vraie chaîne de télévision émettant sur l’ensemble de son territoire et donnant toute leur place aux langues de Bretagne.
Considérant l’importance de l’investissement et du coût de fonctionnement (entre 25 et 30 millions d’Euros annuels), il est tout aussi important de regarder la dimension économique du projet.

Emplois et entreprises
Quelque soit le modèle retenu (purement public, coopération entre public et chaînes locales), la création d’une telle chaîne aura un impact en termes de création d’emplois et d’entreprises. Sans espérer un effet à la galloise (2000 emplois directs et indirects, une centaine d’entreprises travaillant dans le secteur), il est sans doute prévisible de voir une embellie dans le petit monde de l’audiovisuel breton avec l’augmentation des besoins de la nouvelle chaîne. En ces temps économiques difficiles, il n’est donc pas inutile de rappeler qu’une TV pour la Bretagne est aussi une opportunité directe pour l’emploi et les entreprises.

L’image de la Bretagne
Une chaîne bretonne, c’est aussi mettre en images la Bretagne et ses habitants. Et dans ces images, il y a un fort potentiel économique. Faire connaître les atouts et les faiblesses de la Bretagne est aussi une façon d’intégrer les habitants à l’évolution économique et sociale de leur pays. En ce sens, les syndicats, les chambres de commerce, les chambres d’agriculture, etc. devraient être intéressés au premier chef par un tel projet. De même Produit en Bretagne devrait être un soutien important au projet.

Depuis une dizaine d’années, la fréquentation touristique en Bretagne est en baisse pour de nombreuses raisons. Cette TV permettra aussi en faisant connaître les différents aspects des pays bretons, d’encourager le tourisme de proximité interne à la Bretagne mais aussi de présenter une image moderne à l’extérieur. Le Comité régional du Tourisme, les Comités départementaux et locaux devraient eux aussi être demandeurs d’un tel support audiovisuel.

L’impact sur la vitalité culturelle
Les temps sont durs actuellement pour les acteurs de la culture bretonne et notamment pour le monde musical mais aussi littéraire, par exemple. En dehors des festivals, des fêtes plus ou moins locales, de certaines émissions sur quelques radios, quelques rares articles dans la presse quotidienne, la plupart de ces acteurs, des ces artistes, de ces écrivains, sont inconnus du grand public breton. Ce qui a un impact direct sur l’économie de leurs créations, sur leur vie économique tout court. Cette TV bretonne serait un atout formidable pour faire connaître tous ces créateurs et leur donner toute la place qu’ils méritent, leur permettant ainsi une meilleure respiration économique et sans doute une créativité renouvelée.

Dans le même ordre d’idée, les festivals bretons  auraient tout à gagner à l’existence d’une telle TV qui serait le medium idéal pour faire revivre tout au long de l’année la richesse de leurs programmations. Il semble assez difficilement acceptable que tant de créations originales n’aient pas l’occasion d’être diffusées vers un public plus large. Les exemples de chaînes comme BBC Alba, S4C ou TG4 montrent bien l’interactivité entre festivals et TVs et la richesse culturelle retransmise ainsi tout au long de l’année. L’apport économique pour les festivals ne serait pas négligeable et leur apporterait un impact complémentaire.

Cette TV bretonne, un projet pour l’ensemble de la société bretonne
Ce ne sont là que quelques éléments sur l’atout économique que représenterait la création d’une telle TV pour la Bretagne. Il ne s’agit plus ici de bricoler au sein du mini-microcosme de l’audiovisuel breton une solution bâtarde satisfaisant plus les besoins de quelques-uns que l’intérêt général.Il ne s’agit pas non plus de retomber dans le localisme qui peut certes apporter quelques éléments intéressants mais d’avoir un medium ayant une dimension bretonne et un rayon d’action sur les 5 départements. Il s’agit de construire une TV, une vraie avec des capacités de création, présente en hertzien, sur le satellite et sur internet, au service de l’ensemble de la société bretonne.

C’est pourquoi on aimerait voir tous ces responsables économiques, sociaux, culturels participer aux manifestations de demain à Brest, Nantes et Rennes. Sans parler des politiques qui, malheureusement, pour leur très grande majorité, n’ont toujours rien compris à l’intérêt d’une telle chaîne.

Pour toutes ces raisons, il est important d’être présent demain à 15h, devant les locaux de France 3, à Nantes, Brest et Rennes. C’est une première étape mais elle doit être significative et consistante comme dirait François Hollande ……


Aucun commentaire: