mercredi 18 mars 2015

Elections départementales 2015: deux questions aux candidats PS et UMP-UDI,canton de Lorient 1, sur la réunification et l'Assemblée de Bretagne, et les réponses reçues.

Etant donné l'absence de candidat pro-Bretagne déclaré sur mon canton de Lorient 1, j'ai adressé deux questions aux candidats du PS et de l'UMP-UDI.

Voici les deux questions et les réponses reçues.. A chacun de se faire son idée.


2014 a vu de nombreux débats sur la réorganisation territoriale.

 Les élus du Conseil général du Morbihan ont pris position pour la réunification des 5 départements bretons avec le retour de la Loire-Atlantique dans la région Bretagne.

Quelle est votre position à ce sujet ?

Sous l'impulsion du député  Jean-Jacques Urvoas et avec le soutien de Pierrick Massiot président du Conseil régional de Bretagne, un projet d'Assemblée de Bretagne a vu le jour, cette Assemblée étant créée par la fusion des conseils départementaux et du conseil
régional.

Quelle est votre position à ce sujet ?


Et voici les deux réponses:

De la part de K Rigole et B Blanchard, candidats du PS:

Comme promis et avec un peu de retard nous vous donnons notre position sur la Bretagne à 5 départements.

Bien entendu comme les élus de gauche au conseil général du Morbihan,nous sommes favorables à une Bretagne à 5 départements.

Nous sommes déjà satisfaits d'avoir pu conserver notre Bretagne avec ses 4 départements comme elle l'était déjà avant la réforme territoriale des régions car pendant les discussions sur cette réforme il avait été imagé un rapprochement avec d'autres régions de l'ouest.

Aujourd'hui pour étendre le débat, je pense qu'il faudr
ait interroger l'ensemble des habitants de la Loire Atlantique pour connaître leur position sur un éventuel rattachement à la Bretagne, je ne suis pas sur que les personnes vivants au sud de la Loire soient totalement favorables.... enfin cela n'est juste que mon avis personnel.

Concernant l'assemblée de Bretagne nous y adhérons, nous sommes dans une dynamique de construction et de dire que nous soutiendrons  tout ce qui peut être bon pour le Morbihan et la Bretagne au-delà des étiquettes politiques.

De la part de Marylise Jacquin et Gael Le Fur, candidats UMP-UDI:

Sur votre première question:

Notre position est claire, nous voulons une Bretagne à 5 départements ! Nous sommes atterrés du mépris affiché par le gouvernement actuel aux aspirations du peuple breton. 
Nous sommes fiers du soutien des députés bretons comme Philippe Le Ray et Marc Le Fur qui ont posé des questions et déposés des amendements à l'Assemblée Nationale. Le Gouvernement reste sourd à ces revendications pour des raisons électoralistes et certains députés bretons ont, à notre avis, trahi la Bretagne en votant le texte de loi. Certains se réfugient derrière le vote de l'amendement Molac mais, dans ce cas là, il fallait poursuivre cette logique en votant contre le projet de loi final !

Sur votre deuxième question:

Nous sommes plus mitigés. D'un coté, nous sommes attachés à un service de proximité qu'est, pour nous, le conseil départemental. Nous pensons qu'il faut être au plus proche de la population pour prendre une décision et surtout être à l'écoute. De plus, les socialistes ont annulé la loi qui instituait un conseiller territorial qui fusionnait les conseillers généraux et régionaux. Alors, pourquoi faire cette proposition maintenant à quelques mois des élections régionales? nous doutons de cette proposition.. 
D'autre part, il faut être conscient que le "mille feuilles" administratif coûte de l'argent à l'Etat et donc aux contribuables. Cela dépendra donc des conditions de cette fusion. Si cela permet de réaliser des économies... Pourquoi pas ! Néanmoins, cette décision doit être prise par le peuple par une consultation citoyenne. Les Bretons doivent choisir s'ils veulent cette fusion "Assemblée de Bretagne".


Nous espérons avoir répondu à vos interrogations.

1 commentaire:

Hervé a dit…

Pas trop mal les réponses. On notera l'interrogation un peu bizarroïde sur la bretonnité des habitants du sud-Loire. On se demande sur quelles données on peut s'appuyer pour dire ce genre de choses...
La frilosité des candidats UMP-UDI sur l'Assemblée de Bretagne n'est pas trop de bonne augure mais on peut supposer que comme c'est un projet de gauche, la droite est d'office critique.
Et puis globalement, avant les élections, c'est fou ce qu'on trouve comme candidats pro-réunification et qui se font d'une discrétion exemplaire sur le sujet après avoir été élus ..... Bon, en tout cas, ce n'est pas trop mal quand même...