vendredi 31 juillet 2015

Réforme territoriale ? une réforme ridicule et complètement ratée ....



 Ci-dessous le commentaire que j'ai écrit sur le site du Télégramme à la suite de l'article en question et qui a été refusé ( pourtant je l'avais adouci ...) :

Assez amusant ce papier d'Hubert Coudurier dans Le Télégramme de ce vendredi . Il est obligé de faire beaucoup d'efforts pour trouver quelque chose de positif dans cette réforme ridicule et complètement ratée. Mais quand même là où il fait très fort , c'est quand il parle à la fin de la fusion loupée entre Bretagne et Pays de Loire dont la cause serait uniquement un calcul électoral. Alors qu'à peu près toutes les commissions depuis celle dénommée "Balladur" préconisaient une grande région Val de Loire et la réunification de la Bretagne, qu'à peu près tous les spécialistes ( sauf ceux stipendiés par la bande à Auxiette comme le désormais ridicule Hervé Le Bra(s) ) proposaient la même chose, ce pas important n'a pas eu lieu du fait des réseaux jacobins et d'un petit club de notables défendant leurs intérêts personnels menés par Ayrault et compagnie. M. Coudurier aurait-il oublié le déluge de propos anti-bretons tenus à l'assemblée nationale de Paris ? Curieux cette version hyper-aseptisée, non ?

Autre chose: Paris décide aujourd'hui des "capitales" régionales: un nouvel exemple de ce fonctionnement à la française où quelques personnes, se considérant comme l'élite, décident de ce qui est bon pour le peuple sans lui demander son avis. Dit comme ça, ça fait un peu démago certes mais quand même, ne tenir aucun compte des réalités locales, culturelles, géographiques,économiques, sociales, linguistiques pour tracer les frontières de nouvelles collectivités, c'est quand même sidérant, non ? En poussant un peu loin, on dirait les colonisateurs du début du XXe siècle traçant des frontières en Afrique et au Moyen Orient ne tenant compte que de leurs intérêts et surtout pas de ceux des populations.C'est insupportable et le plus curieux , c'est qu'à part l'Alsace et la Bretagne, tout le monde accepte ça sans mot dire ou presque mais bon pas si curieux que ça finalement puisque pour une grande majorité de Français , ce qui vient de l’État, c'est bien par principe et que la plupart des régions n'ont qu'une existence administrative....

C'est ce qu'on aurait aimé lire sous la plume de M. Coudurier plutôt qu'un papier qui aurait plus sa place dans les colonnes d'un journal "national" parisien que dans celui d'un quotidien qui se dit breton.

Aucun commentaire: