mercredi 12 août 2015

Festival interceltique 2015: où l'on parle réunification, politique, langue bretonne, drapeaux et région....

Le Festival de Lorient est un lieu et moment assez extraordinaires où, à côté de la programmation officielle, divers évènements nous ramènent aux dossiers habituels qui jalonnent l'actualité tout au long de l'année.



C'est ainsi que la question de la réunification de la Bretagne, enterrée de main de maître par le front des jacobins de tous bords et des notables archaïques accrochés à leurs petits pouvoirs, fit une nouvelle apparition dimanche dernier lors de la Grande Parade à travers les rues de Lorient. Grâce aux infatigables militants locaux de Bretagne Réunie, deux banderoles pour la réunification ont ainsi pu intégrer le très médiatique défilé et tout ceci avec la bénédiction de Lisardo Lombardia, directeur du FIL. Ouvrant la marche aux bagadoù de Nantes et de Saint-Nazaire ainsi qu'au cercle de Clisson, les deux banderoles ont recueilli énormément d'encouragements et d'applaudissements de la part du public....jusqu'au moment où.....la police les empêcha d'entrer dans le stade du Moustoir où se déroulait le final....Sur ordre de qui ? pour quelles raisons ? Mystère pour l'instant .... On peut simplement supposer que certains ne souhaitaient pas indisposer les VIP installés dans la tribune présidentielle.... Le dossier "réunification" serait-il devenu tellement "sulfureux" et politiquement incorrect ? On dirait bien .....



Et puisque cette journée devait réserver de nouvelles surprises, c'est donc Aita qui prenait le relais l'après-midi avec une opération visant le stand de l'université de Bretagne Sud sur le Quai de la Bretagne, action qui mit un joyeux bazar sur les quais noirs de monde. Après avoir démonté divers matériels de signalisation sur le site de l'Université, l'équipe d'Aita est venue les déposer devant le stand pour dénoncer l'absence de politique linguistique en faveur de la langue bretonne au sein de l'UBS, Aita visant expressément son président, Jean Peeters, dont on a déjà parlé ici-même à l'occasion de la visite du Président irlandais Higgins.. Aita en profitait par ailleurs pour tacler le FIL sur son manque d'enthousiasme concernant la langue bretonne. Il est vrai que dans ce domaine-là, le FIL n'est pas top tout en tentant pourtant de faire quelques petites choses mais le résultat n'est pas probant, loin de là: des fautes d'orthographe en pagaille sur la signalétique, absence de présentations des spectacles en breton, etc.... Mais je pense qu'il s'agit plus d'un manque d'organisation sur le sujet et qu'il suffirait que quelqu'un soit chargé du dossier au sein de l'équipe de du FIL pour que ça progresse correctement.


Petite anecdote amusante: le stand Écosse présentait depuis vendredi une banderole avec les drapeaux de toutes les nations celtes et... pas de drapeau breton mais un drapeau français. Quelques petites mains passant par là ont sans doute joué du ciseau durant la nuit car le lendemain, le tricolore était devenu bicolore. L'ami Iffig en profita pour offrir des Gwenn-ha-Du aux Écossais .

Le Festival, c'est aussi le lieu pour diverses personnalités politiques de venir voir, découvrir, écouter, parler. Là j'évoque ceux qui ont compris le sens du festival et l'importance de cet évènement. Évidemment il y en a qui n'ont toujours rien compris et qui discrètement continuent à savonner la planche au FIL et même parmi les élus lorientais (ceux qui connaissent la vie lorientaise les trouveront rapidement....). Pour en revenir à ceux qui y trouvent un intérêt, j'ai pu saluer Jean-Yves Le Drian, soutien du FIL depuis des décennies, ainsi que l'ami Jo Kergueris, ancien président du Conseil général du Morbihan: ces deux-là ont toujours été de fervents afficionados du FIL. Un autre élu  au FIL, c'est Jean-Michel Le Boulanger, vice-président du Conseil régional en charge de la Culture. L'occasion de m'étonner auprès de lui de l'absence de présence physique des institutions bretonnes. Lors de la Volvo race ou de la course du Figaro, la Bretagne était bien présente avec une belle exposition sur la dimension maritime bretonne: pour quelle raison n'y aurait-il pas dans les festivals bretons une exposition expliquant la Bretagne et sa culture ? Ces festivals sont quand même une occasion extraordinaire de faire passer des choses auprès des Bretons et de nos visiteurs. Et bien, selon JM Le Boulanger, le projet est en route et dans les tuyaux. Bonne nouvelle en espérant que ça se réalise dès 2016 car le vide est quand même assez criant.

Christian Troadec et Dan ar Bras.

Le FIL peut être aussi un moment intéressant pour parler politique et élections: c'est ce qu'a bien compris Christian Troadec présent sur le FIL ce lundi et qui a pu promouvoir ainsi auprès d'un large public sa future liste Oui la Bretagne.

Bref, il se passe donc toujours quelque chose à Lorient durant le FIL !

2 commentaires:

Fulub Hosking a dit…

"avec les drapeaux de toutes les nations" Ah bon? Et les drapeaux de Cornouailles et Man étaient là? Je vois que les drapeaux écossaise, gallois et Irlandais. Si vous voulez qu'on respecte la Bretagne et son drapeaux peut-être vous pouvez faire preuve d'un peu de respect pour la Cornouailles aussi.

TANWEZHEN a dit…

Ah en fait, vous avez raison mais ce sont les responsables (écossais) du stand Écosse qui sont les fautifs. Ca ressemble à une banderole des "5 nations" ..... Ceci dit, ce stand Écosse ne me parait pas très clair: est-ce vraiment une émanation de l’Écosse ou celle d'une entreprise commerciale basée je ne sais où ?