samedi 19 décembre 2015

Petite ballade à Brest sur les pas de Pierre Péron

L'hiver est un moment propice pour faire un peu de tourisme urbain et découvrir ou redécouvrir les grandes et petites villes de Bretagne.

Pierre Péron, un artiste génial et très moderne

D'ici le 3 janvier prochain, vous pourrez ainsi faire un saut jusqu'à Brest pour découvrir deux expositions consacrées à Pierre Péron, artiste aux talents multiples (1905-1988).



Première étape au Musée des Beaux-Arts, 24 rue Traverse, un bâtiment typique de la reconstruction particulièrement familier au Lorientais que je suis ... On dirait un des anciens bâtiments du Lycée Dupuy de Lôme de Lorient... Ici, est présenté un Pierre Péron dessinateur, graphiste, affichiste, membre des Seiz Breur, passionné par sa ville de Brest, ayant travaillé pour les maisons Hermès et Le Minor, des compagnies de transatlantiques, des brasseurs, grand ami de René-Yves Creston, collaborateur du Télégramme, créateur de bijoux chez Kelt, ...


Cette présentation a changé ma perception de cet artiste beaucoup plus divers et multiple que je ne le pensais jusqu'à présent. Avec son style très particulier, il occupe une place un peu à part dans le monde du renouveau culturel breton et cette exposition rend bien hommage à son talent multiple.


Ayant été peintre de la Marine, c'est tout naturellement que le Musée de la Marine situé au château de Brest expose une quarantaine de ses œuvres consacrées à la marine et à Brest dans ses différentes salles.(L'exposition a été prolongée jusqu'au 3 janvier en partenariat avec le Musée des Beaux-Arts).





A travers ses dessins, ses tableaux, c'est toute l'histoire brestoise  du XXè siècle qui reprend vie. 



Le château de Brest, un patrimoine exceptionnel

L'envie de découvrir l’œuvre de Pierre Peron m'a fait entrer dans un lieu que je ne connaissais pas encore, le château de Brest et je dois dire que j'en suis sorti impressionné.... D'une part, par le musée en tant que tel qui est remarquable, d'autre part par la scénographie muséographique tout à fait actuelle et enfin par le château en lui-même.

Le donjon du château de Brest. Sur la gauche l'un des piliers du pont de Recouvrance.

Lieu fortifié depuis l'antiquité, ce site est devenu sous les ducs de Bretagne une puissante forteresse dont la vocation était de protéger les voies maritimes commerciales entre Portugal, Espagne, Bordelais , Bretagne et Angleterre, Flandres, etc.. Duguesclin considérait que c'était une place imprenable .Vers 1460, le château avait une garnison permanente de 500 soldats et disposait d'une centaine de pièces d'artillerie dont 50 canons, chiffres importants pour l'époque. Et la visite du Musée qui se répartit entre 2 tours et le donjon permet de constater l'importance du château. Les salles d'apparat du donjon où résidaient les souverains bretons de passage ainsi que le gouverneur du château sont impressionnantes par leur taille et la décoration en kersanton. A noter la rénovation en cours du bâti depuis quelques années qui est particulièrement réussie. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce lieu, à voir absolument.





Quelques douceurs en cette période Noël ! 

La culture, c'est aussi les livres et Brest propose l'une des librairies les plus intéressantes de Bretagne, la librairie Dialogues , Square Mgr Roul, le long de la rue de Siam. Un vrai plaisir que de déambuler dans ce lieu où l'envie de rester des heures à feuilleter les dernières nouveautés est ...forte ! A quelques encablures, un vrai palais de la gourmandise dont le patron Jean-Yves Kermarrec est le frère du fondateur de la libraire Dialogues, Charles Kermarrec, "Histoire de Chocolat" , au 62 rue de Siam.. Clin d’œil à la librairie, le produit phare de ce Noël 2015 c'est un livre "Histoire de Chocolat" empli de ... chocolats ..... Un endroit fait pour les lipouzerien , c'est certain ! Pour ceux qui auraient encore une petite faim, à quelques pas le restaurant L'Imaginaire, 23 rue Fautras, qui dans une ambiance moderne scandinave, propose une cuisine inventive . Il n'y a aucun choix, c'est la surprise du chef . Sympa.

Après avoir crapahuté dans les tours du château, on traverse le pont de Recouvrance jusqu'à la petite place Pierre Péron ( eh oui on y revient) pour faire quelques emplettes dans un delicatessen consacré à la viande, Meat Couture. Les patrons d'origine ukrainienne et après un passage à New York ont posé leurs valises à Brest dans cet établissement avec vue sur le château  et proposent une boucherie new look dans un décor new yorkais tendance Soho. Tout à fait étonnant et on peut aussi y manger.

Ce ne sont que quelques conseils pour agrémenter votre visite des deux expositions Pierre Péron qu'il faut absolument voir avant le 3 janvier ! Ne pas oublier d'acheter au Musée des Beaux Arts le catalogue de l'exposition réalisé sous la direction du graphiste Fañch Le Henaff.



Aucun commentaire: