vendredi 18 décembre 2015

Une journée historique ce jeudi en Corse

Il est très rare de ressentir une telle émotion dans l'enceinte d'une collectivité locale comme ce fut le cas hier en fin d'après-midi dans la salle des délibérations de la Collectivité territoriale de Corse à Ajaccio.

Faisant suite à la victoire des nationalistes corses dimanche dernier, l'Assemblée de Corse procédait à l'élection de son président ainsi qu'à celui des conseillers exécutifs formant une sorte de gouvernement de la Corse.

L’élection de Jean-Guy Talamoni, leader indépendantiste, à la tête de l'Assemblée fut en elle-même déjà un véritable évènement mais le moment le plus fort fut sans aucun doute le discours du nouveau président Gilles Simeoni, sous les yeux de son père, Edmond Simeoni, figure historique du nationalisme corse.



"A partir d'aujourd'hui une autre histoire commence et nous allons l'écrire ensemble", a-t-il déclaré avant de conclure "Evviva a Corsica ! Evviva u populu corsu ! Evviva a demucrazia !" sous un tonnerre d'applaudissements suivi de l'hymne national corse, le Dio vi salvi, Regina, repris en coeur par les spectateurs et tous les élus debouts.

Ce moment d'histoire a été suivi d'un évènement plein de symboles forts, la prestation de serment en corse des membres du Conseil exécutif corse sur un livre de 1758 , "Giustificazione della revoluzione di Corsica", ouvrage le plus important publié en Corse durant la période de l'Etat corse dirigé par Pasquale Paoli.



"Je déclare sous serment que j’exercerai mes fonctions dans le respect absolu de l’intérêt général et au service du peuple corse.
Je déclare sous serment que j’exercerai mes fonctions avec honnêteté, justice, probité, équité et intégrité.
Je déclare sous serment que j’exercerai mes fonctions en considérant avec la même attention le fait majoritaire et l’opinion de la minorité, et en respectant la diversité de toutes les convictions.
Je déclare sous serment que j’exercerai mes fonctions dans le constant souci de la transparence, et le respect des droits et principes démocratiques et humanistes.
Je déclare sous serment que j’exercerai mes fonctions dans le cadre universel du droit des peuples à maitriser librement leur destin."

Ce jeudi 17 décembre restera dans l'histoire corse comme étant sans aucun doute un pas important sur la longue route de l'émancipation du peuple corse .


Aucun commentaire: