mercredi 29 juin 2016

Le Brexit .... ou le profond silence des élus bretons .


Un des navires de la Brittany Ferries arrivant à Plymouth.

Je ne reviendrai pas ici sur le Brexit en tant que tel mais sur un fait qui me semble assez significatif de l'état actuel de la Bretagne.

D'autres ont expliqué en long et en large les liens séculaires entre la Bretagne et les îles britanniques: liens historiques, culturels, économiques. Sans parler des milliers de Britanniques vivant en Bretagne et de Bretons vivant outre-Manche.

Alors lorsque survient un évènement d'importance comme le référendum dit du Brexit qui doit conditionner l'avenir des nations britanniques et leurs relations avec leurs voisins, l'on se serait attendu à entendre nos responsables politiques donner de la voix avant le référendum et après le référendum.

Vous avez entendu quelque chose, vous ? Rien de la part du Conseil régional qui a pourtant signé un accord de coopération avec le Pays de Galles, rien des départements, rien des villes jumelées avec des cités d'outre-Manche, rien de Lorient qui accueille des milliers d'artistes britanniques chaque année, etc... Rien de rien à part une réaction de Christian Troadec. Autrement aucune institution bretonne n'a émis quelqu'avis que ce soit ni avant ni après.

Pour une fois, remercions Le Télégramme d'avoir largement parlé du Brexit et de ses conséquences pour la Bretagne, y compris un billet de René Perez qui a évoqué les liens séculaires entre petite et grande Bretagne.

Finalement, ce silence  est tout à fait significatif de l'idée que se font ces responsables politiques et autres de la Bretagne, une province qui n'a rien à dire à l'international. Obnubilés par Paris, ils en oublient les liens fondamentaux de la Bretagne avec ses voisins d'outre-Manche, ils ne donnent aucune dimension européenne à la Bretagne . La Bretagne est aux abonnés absents. C'est pitoyable ...

mercredi 22 juin 2016

Brexit or not Brexit.... quelques impressions londoniennes.

Ayant eu la chance d'avoir en cadeau d'anniversaire, des places à l'un des méga-concerts de Coldplay à Wembley, nous en avons profité pour passer quelques jours à Londres et je voudrais ici juste partager quelques impressions.

Le stade de Wembley en folie pour le concert de Coldplay.


Brexit or not Brexit....

Arrivés relativement tard à Londres après un vol retardé au départ de Nantes, nous avons pris un petit encas dans un pub près du stade de Wembley , pub submergé soudainement par une foule sortant du concert de Coldplay . Faute de place, un couple s'installe à notre table et on commence à parler... vous êtes d'où ? Ah vous êtes Bretons ? etc etc. La conversation s'engage et l'on apprend que lui est anglais, travaille chez Thalès, connait bien la Bretagne, la DCNS, et votera pour le Brexit . Un peu surpris, j'ai tenté d'en savoir plus, les raisons exactes et je n'ai obtenu que des réponses floues mais surtout j'ai senti comme un ressentiment assez profond contre le "continent"; en revanche, sa compagne, galloise, votera pour le maintien dans l'UE car "on est plus fort ensemble" . Assez éloquent cette opposition Anglais et Brexit / Gallois et maintien . A la question de savoir si l’Écosse en cas de Brexit finirait par choisir l'indépendance, autant dire que c'était comme si j'avais agité un chiffon rouge sous leurs yeux.... Il faut bien entendu n'en tirer aucune généralisation mais je dois dire que voir un ingénieur travaillant avec des groupes européens se prononçant pour le Brexit m'a laissé perplexe et assez inquiet pour la suite ....

Affiche anti-Brexit vue à Londres


Le lendemain, la nouvelle de l'assassinat de la populaire députée travailliste du Yorkshire, Jo Cox, a réellement tétanisé le pays, les medias et le personnel politique. Ce tragique évènement aura-t-il pour conséquence de faire perdre le camp du Brexit ? Alors que Jo Cox se faisait sauvagement attaquer par un individu aux cris de "Britain First", Nigel Farage, l'odieux leader du mouvement populiste UKIP, présentait sa nouvelle affiche de campagne absolument ignoble jouant sur la peur des migrants. Les deux évènements se passant quasiment au même moment, le côté malsain du camp du Brexit en est devenu encore plus évident.

Nigel Farrage et son affiche pro-Brexit qui a choqué la Grande-Bretagne (en tout cas une bonne partie)


L’Écosse huée .....

Super concert de Coldplay en soirée avec 40 000 spectateurs dans ce très beau stade de Wembley. C'était quand même assez bluffant. Un truc à noter quand même et qui est peut-être symptomatique de quelque chose. Au début de la soirée , des messages du monde entier de fans de Coldplay étaient projetés sur les écrans du stade en provenance d'Argentine, du Canada, d'Espagne, etc tous applaudis par la foule, puis vint un message en provenance d’Écosse qui fut véritablement hué par les milliers de spectateurs, le seul message à être hué. A croire que la fracture entre Angleterre et Écosse s'aggrave.

Londres, le cauchemar des talibans républicains français....

Bien que me rendant très régulièrement outre-Manche depuis des décennies, je ne vais à Londres qu'assez rarement, il y a une dizaine d'années pour la dernière fois. De ce que j'en ai vu la semaine dernière, Londres a conforté sa dimension de capitale globalisée (mondialisée) , cosmopolite, multi-culturelle. En quelque sorte, Londres est devenue une New-York européenne. Soit dit en passant, un vrai cauchemar pour nos talibans républicains laïcards français: des étrangers partout, des turbans, des voiles de toutes sortes, des signes extérieurs communautaires, des croix, des kippas, le monde en résumé, tout ce que détestent nos ploucs républicains. Alors que se dégage un dynamisme incroyable de cette ville tant au centre que dans les "quartiers   asiatiques" par exemple. Tout n'est pas rose notamment au niveau du logement mais l'atmosphère de Londres est incomparable . Une autre planète mais qui, en ce qui me concerne; me correspond beaucoup plus que la grisaille parisienne aux tendances autoritaires.

dimanche 19 juin 2016

Croeso i Lydaw !

Les jeunes Gallois de Ysgol Cymuneb Cwm Tawe sont venus soutenir l'équipe galloise à Dinard . Et ils savent où se trouve Dinard :=))) Une bonne leçon pour les commerçants, élus et autres responsables de Dinard qui ont quasi complètement zappé le lien Bretagne - Pays de Galles ..... Y en a qui sont vraiment en dessous de tout ....

mercredi 8 juin 2016

Quand l'équipe nationale de foot galloise donne quelques leçons à la Bretagne.

Pour cet Euro de football 2016, la Bretagne accueille 4 équipes nationales: l'Albanie à Perros-Guirec, la Suède à Pornichet, la Pologne à La Baule et le Pays de Galles à Dinard.

Les Gallois ont investi le Novotel de Dinard et de nombreux reportages ont été réalisés par les différents medias gallois sur ce site depuis des semaines. Clairement identifiée comme étant en Bretagne, Dinard a véritablement tapé dans l’œil des journalistes gallois qui ont pu rappeler les liens culturels et linguistiques entre la Bretagne et le Pays de Galles mais aussi la présence britannique ancienne dans cette cité. Bref que du positif.

L’Équipe de Galles est arrivée en ce début de semaine à Dinard et c'est là qu'on se rend compte qu'ils ont très bien compris ce qu'était la Bretagne: panneau d'accueil quadrilingue ou utilisation de la langue bretonne dans leur communication twitter.....




Degemer mat e Breizh! Laouen bras omp da vezañ amañ e Dinarzh. Bremañ e krog al labour evit gwir!

Bienvenue en Bretagne! Nous sommes très contents d'être ici à Dinard. Le vrai boulot commence maintenant!


Trugarez vras da skolidi Dinarzh a zo deuet da welout ac'hanomp e-pad hor prantad embregiñ digor d'an dud


Merci à tous les élèves de Dinard qui nous ont rejoints pour la séance d’entraînement ouverte au public


Sans oublier d'utiliser la langue galloise lors de leur première conférence de presse....



FA Wales made history today. The first time the Welsh language is heard in a UEFA EURO Finals press conference.

Bravo, rien à redire. C'est même une véritable leçon donnée à la Bretagne en fait ou comment assumer pleinement toutes ses dimensions culturelles et linguistiques...... Les Gallois ont fait quelque chose de tout à fait normal mais qui semble extraordinaire ici vu la situation qui nous est faite.

A ce sujet, il me semblait que la Région Bretagne avait un accord de coopération avec le Pays de Galles et ..... rien ne semble prévu autour de la présence des Gallois à Dinard de la part de la région. Quand l'équipe nationale galloise de rugby avait été accueillie à Pornichet pour la Coupe du Monde (Pornichet pourtant exilée en Pays de Loire) , de nombreuses animations bretonnes avaient eu lieu avec le soutien de la Région Bretagne pour certaines. Là, rien a priori .... Sans parler de Dinard qui certes a pavoisé aux couleurs galloises mais qui semble avoir oublié qu'existe un drapeau breton ....

Décidément, il y a quelque chose qui cloche en Bretagne armoricaine .....