lundi 24 juin 2019

Notre-Dame de Paris, le million morbihannais mal placé


 Il est quand même très surprenant de voir une collectivité comme le Conseil départemental du Morbihan voter une aide d’un million d’euros pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris , surprenant quand l’on connait l’état d’une bonne partie du patrimoine religieux morbihannais, surprenant quand l’on comprend qu’il s’agit plus d’une posture politicienne qui rappelle l’époque du “don gratuit” exigé de la Bretagne par Paris sous l’Ancien Régime....
Mais ce qui est le plus surprenant et le plus décevant, c’est que le Conseil départemental du Morbihan n’ait pas suivi le Conseil régional de Bretagne qui, quelques heures auparavant, avait lui aussi voté une aide d’un million d’euros mais au bénéfice des métiers d’art et de rénovation des monuments historiques présents en Bretagne afin de les renforcer et de les mettre en capacité de répondre aux appels d’offres que nécessitera la reconstruction de la cathédrale parisienne.
Ce qui aurait été adéquat de la part du Conseil départemental morbihannais, c’est d’aller dans le même sens que la Région en renforçant le soutien aux métiers d’art concernés et non de signer un simple chèque. C’est vraiment une erreur regrettable.

Aucun commentaire: